Chirurgie esthétique du visage et de la poitrine - Dr J. Saboye - Toulouse

CHIRURGIE ESTHÉTIQUE FACIALE ET MAMMAIRE

Le terme de chirurgie esthétique vient pour le mot chirurgie du grec “ kheirourgia “, composé de “ kheir “ qui signifie “ main “ et de “ ergon “ qui désigne l’activité, le travail, « l’œuvre » . Quant au mot esthétique il vient du grec “ aisthêtikos “ qui renvoie à la faculté de sentir ou de ressentir. On peut dire que, étymologiquement, ces termes associant la main, l’œuvre et la sensation, permettent une bonne approche de l’acte chirurgical esthétique.

Cet acte à la recherche de beauté et de mieux être, cette chirurgie qui prend en compte le corps, mais aussi l’esprit . Il existe un large éventail de procédures chirurgicales qui permettent de corriger ainsi les différentes disgrâces esthétique du corps.

La chirurgie esthétique de la face permet de corriger les stigmates du vieillissement grâce aux techniques de lifting cervico facial qu’il soit isolé ou associé à d’autres techniques chirurgicales comme les blépharoplasties ou le lifting temporal. Ces blépharoplasties, ou chirurgie des paupières, qu’elles soient supérieures ou inférieures corrigent l’excédent de graisse, la « poche sous les yeux » et le surplus de peau qui retombe sur les cils. Ces techniques permettent de retrouver un aspect plus jeune, la transformation n’est pas recherchée ici.

Ce que l’on souhaite c’est plutôt retrouver l’ovale du visage, le regard, la lumière sur la peau qui était le sien il y a encore peu de temps. Parmi les techniques qui vont plutôt transformer un visage la rhinoplastie occupe une place de choix. En effet s’il est une disgrâce responsable de complexes, de souffrance morale, c’est bien la déformation du nez qu’elle soit congénitale, présente dés la naissance, ou acquise dans l’enfance ou apres un traumatisme. Le nez déformé, dévié, bossu, ou creusé, est visible de tous. Il est parfois source de double peine, non seulement il est qualifié d’inesthétique, responsable d’une gêne psychologique mais en plus il est à l’origine d’une gêne respiratoire, de syndromes d’apnées du sommeil. La rhinoplastie esthétique est l’un des actes esthétiques les plus réalisés aujourd’hui dés la fin de l’adolescence. La recherche d’une modification, voire d’une transformation, permettant la réalisation d’une forme de nez plus harmonieuse, plus en rapport avec le visage est une motivation évidente retrouvée chez beaucoup de nos patients.

La chirurgie esthétique porte aussi sur l’ensemble du corps, que ce soit au niveau des seins que de l’abdomen ou des membres.

L’augmentation mammaire par prothèses est une technique qui a fait ses preuves et qui a permis à de nombreuses patientes d’obtenir un volume mammaire plus en accord avec leur image de soi. Les nouvelles prothèses mammaires, fabriquées avec des normes très strictes et particulièrement contrôlées, permettent au chirurgien de réaliser exactement les désirs des patientes en termes de forme ou de volume. Le développement de nouvelles techniques comme le lipofilling des seins, ou greffe graisseuse, ou encore greffe adipocytaire mammaire permettent de proposer des solutions alternatives aux prothèses mammaires chez celles qui craindraient le port d’implants mammaires.

La ptose mammaire est désormais une déformation acquise des seins qui est accessible à la chirurgie esthétique. Le lifting des seins est bien codifié que la ptose soit apparue après une grossesse ou un amaigrissement, ou qu’elle soit lié à la fonte de la glande mammaire avec relâchement cutané lié à l’âge.

La diminution mammaire est souvent considérée comme chirurgie réparatrice, en effet il s’agit d’une chirurgie prise en charge par l’assurance maladie en fonction de l’importance du volume à enlever. A la frontière entre chirurgie esthétique et réparatrice elle soulage bon nombre de patientes de douleurs dorsales liées au poids sur le thorax, et leur permet d’améliorer leur image de soi en corrigeant l’excès de volume et la pose associée.

La chirurgie abdominale à visée esthétique permet de corriger les excédents graisseux par lipoaspiration mais aussi de réparer une paroi abdominale abimée par une grossesse ou un surpoids. De même la technique classique de lipoaspiration, ou liposuccion, permet de corriger les excédents graisseux localisés sur les membres inférieurs comme la classique « culotte de cheval » ou plus simplement à la face interne des genoux.

Le chirurgien esthétique doit toujours suivre un rituel médical précis très professionnel et procéder par étapes successives pour bien prendre en charge le patient qui souhaite bénéficier d’une chirurgie esthétique. Avant tout, il faut écouter le patient, bien comprendre sa demande, sa priorité, son analyse. Ecouter la souffrance du patient lorsqu’elle est présente est primordiale, elle nous permet de comprendre ses motivations. Ensuite l’analyse de la disgrâce est obtenue par l’examen clinique, complet il nécessite de prendre du temps. C’est cet examen qui permettra l’étude des solutions chirurgicales possibles et du résultat escompté. Les possibilités opératoires sont alors expliquées et en fonction des réalités techniques une solution opératoire pourra être retenue. C’est alors que sera analysé l’état général et que le rapport bénéfice risque sera évalué. Si ce rapport est défavorable, qu’il y a plus de risque sur l’état général que de bénéfices escomptés sur la plan esthétique il est du devoir du chirurgien de refuser d’opérer le patient. Le devoir de conseil est une obligation pour le chirurgien   refuser d’opérer c’est éviter d’exposer le patient à un risque qu’il ne peut mesurer puisqu’il n’a pas les connaissances scientifiques nécessaires.

Plus

Prendre rendez-vous

Les opérations de chirurgie esthétique faciale et mammaire

Commentaires