Chirurgie reconstructrice et plastique à Toulouse - Dr Jacques Saboye

CHIRURGIE RÉPARATRICE ET RECONSTRUCTRICE

La chirurgie réparatrice corrige les malformations congénitales et répare les séquelles traumatiques ou tumorales. Elle permet de retrouver les fonctions, les formes et les volumes perdus. Cependant si la chirurgie réparatrice a bien une finalité fonctionnelle, elle doit aussi être la plus esthétique possible.

Retrouver une fonction perdue ne suffit pas, le chirurgien doit aujourd’hui prendre en compte la composante esthétique de la réparation. Elle est désormais primordiale. Car cette réparation esthétique participe aussi à la réparation d’une souffrance morale, psychologique souvent générée par la disgrâce physique.

La chirurgie plastique est la chirurgie de la peau et des tissus mous, non viscéraux, elle permet de modifier une forme dans un but le plus souvent fonctionnel ou esthétique.

Le terme de plastique était utilisé chez les Grecs pour toutes les branches de la sculpture, mais aussi au sens large pour toute imitation du corps humain. La chirurgie plastique, modifie les formes existantes, soit en les embellissant, c’est alors de la chirurgie esthétique, soit en réparant la fonction perdue et parfois en retrouvant aussi la forme perdue, c’est la chirurgie réparatrice. On pourrait dire que la spécialité de chirurgie plastique a deux branches, la chirurgie esthétique et la chirurgie réparatrice. La chirurgie esthétique pour laquelle il s’agit d’un acte choisi par le patient, et même si la finalité thérapeutique psychologique y est bien présente ne bénéficie que rarement d’une prise en charge par l’assurance maladie. Au contraire la chirurgie réparatrice, par son origine, qu’elle soit malformative congénitale ou acquise après un traumatisme ou une maladie, bénéficie d’une prise en charge par l’assurance maladie.
On peut classer dans la chirurgie réparatrice tout ce qui associe une réparation fonctionnelle à la réparation des formes, esthétique et fonction y sont indissociablement liées. Ainsi relèvent de la chirurgie réparatrice, la chirurgie des fentes faciales et la chirurgie orthognathique. Dans ces chirurgies il faut réparer les fonctions: fonction labiale, ventilation nasale, mastication, déglutition, phonation. Il faut réparer également les formes, volume et symétrie de la lèvre et du nez pour les fentes labio palatines, l’esthétique de la face dans son équilibre et son sourire pour les ostéotomies faciales.
La chirurgie réparatrice de la face nécessite une approche complète de la chirurgie maxillo faciale car toutes les structures de la face sont interdépendantes. De grandes fonctions sont impliquées dans la réparation de cette zone du corps: goût, odorat, vue, parole, mastication, déglutition, respiration. Pour les fentes labio palatines, il faut aussi tenir compte de la croissance ultérieure de l’enfant, surtout ne pas nuire, le primum non nocere cher au médecins, cette approche permet de tenir compte de la croissance future de l’enfant dans chacun de nos gestes opératoires.
La chirurgie orthognatique, chirurgie des maxillaires, veille à replacer maxillaire et mandibule dans une position d’équilibre favorable, l’équilibre squelettique est indispensable à une bonne ventilation nasale, à une bonne fonction masticatoire et à un sourire harmonieux. Esthétique et fonction se retrouvent aussi dans la profiloplastie qui vise à redonner un profil équilibré en corrigeant maxillaires, menton et profil du nez également parfois.
Plus

Prendre rendez-vous

Les opérations de chirurgie réparatrice et reconstructrice

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

Loading...

Commentaires