Rhinoplastie médicale et chirurgicale : quelles différences ?

rhinoplastie médicale ou chirurgicale dr Saboye

Si le terme “rhinoplastie” est utilisé pour désigner toutes les interventions et actes de chirurgie ou de médecine esthétique du nez, les procédures diffèrent énormément. La rhinoplastie chirurgicale nécessite une opération ainsi qu’une anesthésie, assorties de suites plus lourdes. La rhinoplastie médicale, de son côté, consiste en des injections d’acide hyaluronique, idéales pour combler certaines dépressions ou asymétries légères.

Définition de rhinoplastie : qu’est-ce que c’est ?

La rhinoplastie permet de corriger les disgrâces du nez fonctionnelles ou esthétiques. Elle peut prendre la forme d’une chirurgie esthétique du nez (rhinoplastie chirurgicale) ou d’injections d’acide hyaluronique (rhinoplastie médicale).

La rhinoplastie chirurgicale

La rhinoplastie traditionnelle permet de remodeler le nez grâce à une opération chirurgicale. Les gestes diffèrent en fonction de l’indication de départ. Il s’agit dans tous les cas d’une procédure très précise et méticuleuse. Un bilan pré-opératoire est demandé et le médecin anesthésiste doit être vu en consultation car, le plus souvent, l’intervention doit être réalisée sous anesthésie générale.

La rhinoplastie médicale

La rhinoplastie médicale consiste en la correction des défauts mineurs du nez par injection d’acide hyaluronique. La procédure se pratique au cabinet, lors d’une consultation avec le Dr Saboye, et dure 10 à 15 minutes. L’injection est réalisée à l’aide d’aiguilles ultrafines ou de micro-canules, sous loupes grossissantes, pour un maximum de précision et pour ménager les tissus traités en diminuant les effets secondaires.

Chirurgie du nez ou rhinoplastie médicale : les indications

La rhinoplastie médicale permet de corriger des défauts mineurs sur le nez mais qui altèrent l’harmonie du visage et/ou provoquent une gêne : un nez un peu enfoncé, des ailes narinaires trop creusées, une petite bosse sur l’arête, une pointe du nez qui s’affaisse quand le sujet parle ou sourit, une arête trop fine… Elle est particulièrement indiquée pour les patients réticents à recourir à l’intervention chirurgicale pour améliorer l’apparence du nez.

De son côté, la chirurgie du nez vise à modifier des imperfections prononcées (bosse, pointe trop épaisse…) avec, comme objectif global, l’embellissement naturel et définitif du nez. La rhinoplastie chirurgicale peut porter sur la bosse ostéocartilagineuse, les malpositions ou des asymétries de pointe nasale, les défauts d’axe…

Rhinoplastie : comment choisir entre les deux techniques ?

Pour choisir entre les deux techniques, vous devez vous baser sur différents facteurs.

Les attentes concernant le rendu

Les deux méthodes n’offrent tout d’abord pas les mêmes résultats. Comme expliqué précédemment, une rhinoplastie médicale permet de combler certains creux et de corriger une légère asymétrie.

Lorsque le changement esthétique souhaité par le patient est plus important et ne peut pas être satisfait par le comblement à l’acide hyaluronique, la rhinoplastie chirurgicale est la meilleure option. Elle convient aux patients qui souhaitent plus qu’un modelage, et qui s’orientent vers une modification des cartilages ou de la structure osseuse.

Le prix

L’opération de rhinoplastie chirurgicale nécessite un budget plus conséquent que les injections d’acide hyaluronique: environ 4500 euros pour une intervention chirurgicale comprenant les honoraires du chirurgien, de l’anesthésiste , les frais de bloc opératoire et les frais d’hospitalisation en chambre seule, et environ 1000 euros pour une rhinoplastie médicale. Néanmoins, si vous multipliez les injections dans le nez au cours de votre vie, cela peut également vous revenir cher, car le produit mis en place dans le nez ne persiste que deux ans environ.

A noter qu’aucune procédure n’est remboursée par l’Assurance maladie si le but est de pallier une disgrâce esthétique. Toutefois, une prise en charge financière partielle ou totale de la chirurgie par la Sécurité sociale est possible s’il existe une déformation associée, congénitale, malformative ou post traumatique avec gêne ventilatoire associée, une entente préalable auprès de l’assurance maladie doit obligatoirement être faite avant l’acte opératoire.

L’aspect définitif

Si vous souhaitez obtenir un résultat définitif, mieux vaut vous tourner vers une rhinoplastie chirurgicale, les injections d’acide hyaluronique devant être renouvelées tous les 18 mois à deux ans environ. La rhinoplastie médicale peut cependant être l’opportunité de vous donner un premier aperçu de l’effet escompté si vous n’êtes pas encore sûr à 100% de vouloir vous adonner à la chirurgie !

Les suites post opératoires

Le patient peut être légitimement angoissé par une opération chirurgicale du fait de la convalescence nécessaire à la cicatrisation et de l’éviction sociale qu’elle implique. Les effets secondaires sont forcément plus importants lors d’une rhinoplastie chirurgicale. Néanmoins, lorsque l’opération est parfaitement maîtrisée, les risques sont infimes.

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

Loading...

Commentaires