La chirurgie de réduction mammaire

Hypertrophie Mammaire à Toulouse avec le Dr Saboye, Chirurgien esthétique

En chirurgie esthétique, l’augmentation mammaire est l’intervention la plus pratiquée. Pourtant, à l’inverse, de nombreuses femmes sont concernées par une poitrine trop volumineuse. L’hypertrophie mammaire engendre en partie une gêne esthétique, souvent due à des seins tombants, mais elle engendre avant tout une gêne physique très contraignante dans le quotidien des patientes touchées. L’opération de réduction mammaire permet de traiter cette malformation et de soulager ces femmes.

L’hypertrophie mammaire

Elle est constatée lorsque le volume des seins de la patiente est disproportionné par rapport au reste du corps. Souvent, cette disproportion engendre des défauts esthétiques comme un affaissement des seins, appelé ptose mammaire.

La principale gêne induite par une hypertrophie mammaire est pourtant physique. En effet, le poids de la poitrine s’avère très contraignant dans le quotidien de la patiente et la pratique du sport est affectée. De plus, au fil du temps des douleurs cervicales peuvent apparaître, ainsi qu’au niveau des épaules et du dos. Parfois les femmes concernées évoquent aussi des difficultés à s’habiller. Petit à petit, le corps est fragilisé et les douleurs ont tendance à s’intensifier.

La chirurgie mammaire de réduction

Cette intervention est indiquée pour toutes les femmes souffrant d’une poitrine trop volumineuse. A l’issu de la première consultation, l’examen clinique permet de déterminer la quantité de glande mammaire à prélever.

Durant l’opération, la glande et la peau en excès sont prélevées autour de l’aréole et dans la partie inférieure du sein. L’incision est ainsi dissimulée dans le soutien gorge, pour limiter sa visibilité. La quantité est prélevée par le chirurgien et pesée, afin de s’assurer que le résultat sera bien symétrique.

De plus, il est important de mesurer le volume extrait pour savoir si la patiente est éligible à un remboursement de la sécurité sociale. Puisque cette intervention répond avant tout à un besoin fonctionnel et non esthétique, de bien être physique plus que psychologique, elle est remboursée sous condition : la quantité prélevée doit être supérieure à 300 grammes par sein. Cette mesure ne varie pas proportionnellement à votre poids et s’applique pour tous.

Le résultat de cette intervention doit être naturel, l’aspect des seins ne doit pas être altéré, excepté si un défaut de symétrie doit être corrigé par exemple. Votre nouvelle poitrine doit se marier à votre morphologie, afin d’être en accord avec le reste de votre silhouette.

Le résultat post-opératoire

Après l’opération, peu de douleurs surviennent, et sont directement calmées par la prise d’antalgique. Il est courant de voir apparaître des oedèmes, des ecchymoses et parfois une gêne pour lever les bras, mais ces effets ne sont pas durables dans le temps. Il faut néanmoins compter 7 à 15 jours pour un retour à la vie socio-professionnelle.

Pour pouvoir constater le résultat définitif de l’opération, il est nécessaire d’attendre un délai de plusieurs mois. Une fois l’élasticité de la peau retrouvée et la cicatrisation terminée, une nette amélioration de la forme et de la projection des seins pourra être observée. Plus galbée, symétrique et naturelle, la nouvelle poitrine apporte une satisfaction indéniable pour la patiente. Les cicatrices sont habituellement bien dissimulées et assez discrètes.

Enfin, la posture est améliorée car le poids des seins ne pèse plus sur le dos ni les épaules, qui pouvait entraîner auparavant une position plus voutée. La pratique du sport est plus aisée car le corps a un meilleur équilibre. La chirurgie de réduction mammaire amène la plupart du temps satisfaction et soulagement pour les patientes traitées.

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

Loading...

Commentaires