Les causes de l’hypotrophie et de l’hypertrophie mammaire

Les femmes sont parfois complexées par une poitrine jugée trop volumineuse (hypertrophie) ou, au contraire, insuffisante par rapport à leur morphologie (hypotrophie). La puberté, la grossesse, les variations hormonales, les prises ou pertes de poids, le vieillissement ou encore la génétique… Les causes sont diverses, on vous explique tout cela.

Hypertrophie VS hypotrophie mammaire : les différences

L’hypertrophie mammaire se caractérise par une plus forte poitrine que la moyenne, chose qui peut vite devenir un réel handicap fonctionnel, physique et psychologique. En effet, du fait d’une disproportion du volume de leurs seins par rapport à leur morphologie, les patientes ressentent fréquemment des gênes dans la pratique d’activités sportives, des douleurs lombaires, aux épaules et au cou, sans mentionner les difficultés rencontrées pour trouver des sous-vêtements adaptés.
A contrario, l’hypotrophie mammaire, ou hypoplasie, se traduit par un déficit du volume de la poitrine par rapport à la morphologie d’une femme. Contrairement à l’hypertrophie mammaire, l’hypotrophie n’occasionne aucune gêne physique fonctionnelle. Toutefois, une petite poitrine peut engendrer certains complexes et être perçue comme une atteinte à la l’identité de la femme parfois même à sa sexualité. Elle peut également conduire à un mal-être profond, une altération de la confiance en soi et représenter un handicap psychologique et physique. Enfin, l’hypotrophie mammaire peut donner lieu à une impossibilité d’allaitement.

Dans le détail, deux formes d’hypotrophie mammaire existent :

  • L’hypoplasie mammaire ou hypotrophie modérée : la glande mammaire s’est trop peu développée par rapport à l’anatomie de la femme.
  • L’aplasie mammaire ou agénésie : il s’agit alors d’une absence totale de sein chez la femme. L’aplasie peut concerner les deux seins ou, plus rarement, un seul.

Plein phare sur les causes de ces pathologies

Chez certaines jeunes femmes, la poitrine se développe de façon plus importante que chez d’autres. Sous l’effet de la pesanteur, la poitrine tombe alors donnant une impression de lourdeur dans la partie inférieure du sein et de vide dans la partie supérieure. D’origine congénitale ou hormonale, elle peut apparaître au moment de la puberté ou après une grossesse, être due à des variations importantes de poids ou résulter du processus naturel de vieillissement. L’hypertrophie mammaire est en outre fréquemment associée à un affaissement de la poitrine appelé ptose mammaire.

Chez les hommes, l’hypertrophie mammaire est plus connue sous le terme de gynécomastie. Elle est due à un dérèglement hormonal qui entraîne l’apparition de petits seins visibles.

De son côté, l’hypoplasie mammaire peut avoir diverses causes. Elle peut être par exemple due à un mauvais développement de la poitrine au cours de la puberté en fonction de l’environnement extérieur ou de certaines pathologies. La perte du volume de la poitrine peut également survenir après des perturbations hormonales importantes, un amaigrissement, une grossesse, ou être liée à des phénomènes toxicologiques. Enfin, elle peut faire suite au vieillissement du corps, la poitrine devient alors plus plate, ou résulter d’un défaut complet du développement de la glande mammaire notamment dans le cas d’une aplasie mammaire (origine génétique).

Hypertrophie et hypotrophie mammaire : comment remédier à ces défauts ?

La chirurgie esthétique offre la possibilité de corriger le manque ou l’absence de développement des seins, mais également un volume trop proéminent. Dans le premier cas, lors de l’hypotrophie, cela se traduit généralement par un lipofilling mammaire ou la pose de prothèses mammaires.

Les prothèses mammaires permettent de modifier la taille de vos seins, de les galber, mais aussi de leur redonner une forme en accord avec votre silhouette. Le lipofilling mammaire est moins invasif et offre, quant à lui, l’opportunité d’injecter de la graisse dans votre poitrine, cette graisse a été au préalable prélevée sur votre corps.

Dans le second cas, c’est-à-dire en cas d’hypertrophie mammaire, on recommande une mammoplastie de réduction, une intervention de chirurgie esthétique destinée à remonter la poitrine, réduire le volume des seins et symétriser l’ensemble.

Cette page vous a plu ?

Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page

Loading...

Commentaires